Zoom sur l'édition 2007 du festival Nu-ziQ

Zoom sur l'édition 2007 du festival Nu-ziQ

"Nu-ziQ": néologisme formé de l'anglicisme qui signifie "nouveau" et de l'abréviation populaire "ziq" pour "musique". Ce festival créé en 2002 par le collectif niçois Elektron Promotion s’est donné pour objectif de diffuser un panoptique des musiques nouvelles et des cultures urbaines.

En 2006, grâce à ses 3000 visiteurs, la 3ème édition de Nu-ziQ aura été une réussite unanime. Le Théâtre de Verdure accueillait le concert inoubliable de 'The Herbaliser live band', le set chaleureux de 'Dj Cam' et le live émouvant de 'Wax Tailor' pour une soirée qui a démontré l'intérêt d'un public toujours plus nombreux et friand de ce genre de manifestation. Pour cette 4 ème édition de Nu-ziQ, Elektron a repris une formule festivalière plus dense avec 4 jours de programmation éclectique mettant en exergue 2 aspects de la culture électronique :

Le Djing, l'art des dj, habituellement dédié au club et le Vjing, la manipulation d'images numériques en direct, car les projections vidéo demeurent un point essentiel dans le contenu des spectacles proposés cette année.

Trois lieux ont été choisis pour leur prestige et leur convivialité, le Smarties, le très avant-gardiste Hi hôtel et le Théâtre de Verdure qui recevront cette année des têtes d'affiche exclusives à Nice : le virtuose des platines Kid Koala (Canada) et le génie des machines Amon Tobin (Brésil-Angleterre), le duo déjanté Modeselektor (Allemagne) et …

Les arts visuels numériques seront brillamment représentés par deux collectifs: Les allemands Pfadfinderei, ainsi que les lyonnais XLR.

Nous accueillons également un maître de cérémonie en la personne d'Ezra. Un jeune prodige, ahurissant 'beatboxer' (boite à rythme humaine) qui reproduit n'importe quel son ou instrument avec pour seules armes son micro et sa bouche.

Ne seront pas en reste les talentueux musiciens, chanteurs et Dj azuréens: Mandrac, Soulbreakerz, Orestt et le Elektron all star Djs, qui auront la délicate mission et le privilège de mettre en jambe le public tout au long du festival.

Parce que la culture électronique se nourrit de toutes les tendances, parce que l'interactivité entre les formes d'expressions artistiques est un moteur dans le processus de création, parce que de moins en moins d'artistes locaux ont les moyens de se produire et de rencontrer leur public, Nu-ziQ tente une fois encore d'offrir modestement une vision plus lisible de ces arts en émergence souvent méconnus du grand public.
 [2007-06-13] Source : Nu-ziQ  redaction]

 

Liens recommandés Annonces : produits services pour la communication de vos événements

Restez informé