Woodstower 2012 : Pari tenu, objectif atteint !


Un festival totalement repensé au bord du lac des Eaux Bleues (dates, aménagement du site, déroulé…), une programmation éclectique de jour comme de nuit, pour sa 14ème édition le festival Woodstower avait fait le pari du changement. Objectif atteint avec plus de 15 000 spectateurs accueillis ce week-end au Grand Parc Miribel Jonage.

Objectif atteint également pour le Grand Parc qui en accueillant et soutenant le festival pour la 8ème année consécutive, offre ainsi à l'Est lyonnais un événement fédérateur et inscrit ainsi l'ensemble du territoire dans une véritable dynamique métropolitaine. Un succès qui conforte le Grand Parc dans ses choix d'orientation et de développement : faire bouger les frontières habituelles : entre les territoires, les populations, la ville et la nature, les offres culturelles…

Samedi ce sont quelques 9 000 personnes qui ont assisté aux concerts qui débutaient dès 15h00 avec Le Roi des Papas, dont l'impertinence a su amuser et enchanter les spectateurs venus en famille. Pour sa première édition, le Petit Tower a lui aussi accueilli un jeune public très nombreux. Les parents et tous les autres festivaliers ont ainsi pu profiter d'un Joeystarr exalté pour le dernier concert de sa tournée, du show imparable des Birdy Nam Nam et d'une prestation extraordinaire des mythiques The Stranglers à la hauteur de leurs 38 années de carrière. Les artistes locaux leur ont tenu la dragée haute, avec les concerts de la scène pépinière où L'Animalerie, Fat Bastard Gang Band et Hawa ont particulièrement brillé.

Le Comte de Bouderbala n'aura quant à lui pas pu assurer son spectacle, des soucis médicaux l'empêchant de se rendre au festival. Dadi et Charlie et Benhamed l'ont remplacé au pied levé, armés de leurs inénarrables chansons et sketchs décalés.

Plus de 6 000 personnes ont également profité du Dimanche au Bord de l'eau labellisé Plan Rhône au cours duquel, de 11h à 19h, se sont succédés les arts de rue et les concerts à l'ombre du chapiteau ainsi que de nombreuses animations au bord du lac, dont le Dancing Subaquatique qui a, le temps d'un après midi, transformé la plage du Fontanil en dancefloor sous-marin. Une journée métissée qui a permis aux festivaliers et aux familles de profiter gratuitement d'une programmation transdisciplinaire et diversifiée.

Une édition 2012 pleine de changements donc, mais aux origines de ce succès, toujours les mêmes fondamentaux :
Un festival responsable et solidaire construit cette année grâce à l'investissement de plus de 300 bénévoles.

Côté développement durable, précurseur et pilote en ce domaine, le festival a cette année encore renforcé son action notamment par une scénographie à la hauteur de la magie du site, réalisée uniquement à base de matériaux recyclés. Enfin, bien que légèrement victimes de leurs succès, les stands restaurations « zéro kilomètre » et bio ont prouvé que l'on pouvait manger bon, beau, local et bio avec entre autres, les produits Saveurs du Grand Parc.

Un bilan 2012 qui préfigure un 15ème festival encore plus osé et ambitieux grâce au soutien des partenaires publics et privés, et toujours dans cet esprit essentiel : être ouvert à tous, faire découvrir et surprendre, rassembler… Une fin d’été en beauté !
 [2012-08-29] Source : Woodstower  nicolas]

 

Liens recommandés Annonces : produits services pour la communication de vos événements

Restez informé