Hellfest 2010 : The night of the happy dead !


Après un an d’attente, nous approchons de l’aimable bourgade médiévale de Clisson, le flot des voitures s’intensifie, d’étranges bannières à tête de mort commencent à fleurir ici et là, des autochtones revêtus de couleurs sombres portent leur lourd fardeau de bières sur l’épaule, une chose est sûre : nous sommes dans la bonne direction !

Et oui, une nouvelle édition du HF, c’est le rendez vous incontournable des morts de rire, de bière et de métal. Cette année encore le festival s’est déroulé d’une manière incroyablement sympathique et cacophonique ! Nous étions venus en prendre plein les oreilles, brassés au milieu d’une faune électrique et excentrique, le dieu HF nous a exhaussé et servi sur 4 plateaux d’argent ce que nous attendions : du lourd, du loud, du death, du heavy, … Le bonheur quoi ?

Au programme de cette année, 114 groupes se sont succédé trois jours durant sur les scènes de la Fête de l’enfer. Parmi eux : de très très grosses pointures du métal comme Slayer, Sepultura, Carcass, Deftones ou Fear Factory qui valent, cette année encore, au HF d’être classé au rang des gros festivals métal comme le Wacken ou Graspop. Les 72.000 aficionados de l’édition 2010 ont pu voir aussi un certain nombre de « petits » groupes qui apportent un peu de fraicheur (oups !) et de couleur (oups ! oups !) dans cette prog’ de fous. Il y en a eu pour tous les goûts (dans un certain écart type quand-même!) et si la grande messe du métal en France rime généralement avec jeunesse et désinvolture, les vieux "hardeux" y ont aussi toute leur place. Outre les non moins fabuleux Kiss (groupe masqué) et Morhorhead (cuir moustache), les "petits jeunes" ont ainsi eu l’immense joie de découvrir une autre légende qui a dépassé la soixantaine, "Mr" Alice Cooper. « on n’est pas digne, on n’mérite pas… ». A noter les belles prestations des australiens de Airbourne, qui nous ont offert un show vertigineux et endiablé (record de slams du HF2010) ou encore Slayer dont le set maîtrisé et le pit déchaîné en ont surpris plus d’un et plus d’une !

Bref, un WE haut en couleur, riche en émotions et fatal pour les cervicales, que petits et grands métaleux aimeront à découvrir et partager en famille !
 [2010-05-29] Source : Hellfest  Antoine M]

 

Liens recommandés Annonces : produits services pour la communication de vos événements

Restez informé