Marsatac 11 : mission accomplie avec succès !


La onzième édition du festival Marsatac qui s'est déroulée du 24 au 26 septembre 2009 à Marseille, s'est achevée sur un résultat plus que positif, avec plus de 24 500 festivaliers, débarqués de toute la France.

Sur les 3 scènes du festival, le public a pu découvrir 36 formations artistiques originaires de 10 pays (Etats Unis, Grande Bretagne, Japon, Bénin, Italie...).

Sur le plan artistique, la 11ème édition s’est particulièrement distinguée par ses créations maison, Mix-Up Beyrouth et Aftershock, ses concerts inédits, comme celui de Rachid Taha et de ses amis Mick Jones (The Clash) et Orelsan, ou encore le Grand Orchestre Poly Rythmo accompagné des musiciens de Franz Ferdinand qui nous ont envoûtés avec un Take me out aux accents vaudous.

Par ailleurs, cette édition a mis en avant des talents régionaux : Jack de Marseille, Krazy Baldhead, Maniacx, La Goutte & Cardillac + Baxter Beez, Dissonant Nation, Mekanik Kantatik, Andromakers…

Cette onzième édition a été marquée par une incroyable diversité artistique et par de très nombreux temps forts dont l’exceptionnel spectacle des anglais d’Archive fidèles à leur réputation, le show spectaculaire d’Etienne de Crécy, les performances très appréciées de General Elektriks, Beat Torrent ou Buraka Som Sistema mais surtout, surtout, l’extraordinaire cocktail servi par Success qui a fait l’unanimité et remporté la palme du concert le plus applaudi et le plus commenté du festival.

Les chiffres confirment l'intérêt du public et des professionnels (1300 dont 310 journalistes accrédités) pour un festival urbain, indépendant et intransigeant, qui a su en 11 éditions, définir une ligne artistique forte et maintenir la convivialité, l'ouverture, la rencontre et la diversité des esthétiques.

Une fois encore, Marsatac a su marquer les esprits en investissant des lieux de manière inédite et agréable, confirmant ainsi que sa principale singularité est bien son caractère festif et sa volonté de mettre en scène avec soin les espaces du festival. Marsatac souhaitait transformer le Dock des Suds en un lieu Marsien et moins latin…. L’accent a donc été mis sur la déco : des pissenlits géants et flamboyants, des arbres incandescents, des projections grandioses, des sphères aériennes étoilées, des roseaux luminescents, des personnages de Tabas se mêlant à la foule… L’effort a été plus que remarqué.
 [2009-09-29] Source : Festival Marsatac  Nicolas]

 

Liens recommandés Annonces : produits services pour la communication de vos événements

Restez informé