Nuits Sonores: SPÉCIALE CARTE BLANCHE À… BERLIN


Voilà, c’est fait. Après Marseille, Barcelone, Manchester, Paris et New York, Nuits sonores invite, cette année, la ville qui fait rêver tous les addicts des cultures électroniques : Berlin.
Phare mondial incontesté et incontestable des musiques électroniques, depuis le début des 00’s, Berlin est sans doute la ville qui compte le plus d’artistes, de labels, de clubs, de bars alternatifs, de lieux cachés, de fêtes improvisées. Berlin, c'est aussi un esprit et l'atmosphère d'une ville. La culture des bars, les petites guinguettes "Imbiss" de quartier, les brunchs jusqu'à 18 heures, le look "out of bed" des Berliners au quotidien...

C’est un peu tout cela que Nuits sonores espère raconter au travers de sa Carte blanche. Et un peu plus encore...
Du coup, des artistes Berlinois, il y en aura sur toutes les scènes, tous les fronts, toutes les curry sauces. Durant les Nuits, bien sûr, mais aussi sur le Village Mixmove, Images sonores, le tout frais programme Extra ! ou encore le Concert spécial. La preuve :

BERLIN SOUNDS

Deux jours durant, les abords du Rhône vont vrombir au son du bridelice de l’électro allemande. Des noms ? Apparat bien sûr. Le jeune boss du label allemand Shitkatapult - et ancien comparse de la berlinette Ellen Allien - est simplement en train d’inventer la pop music de demain. C’est donc tout naturellement en live band qu’il se produira à Nuits sonores. À ses côtés, Raz Ohara & The Odd orchestra, sorte de Rémi Bricka de l'électro, de Prince des trous noirs, plus qu’à l’aise lorsqu’il s’agit d’occuper la scène avec son étonnante soul-folk étonnamment groovy et minimale. Mais aussi l’afro-beat sensuel et psychédélique de Jessie Evans, accompagné pour l’occasion par le batteur de Iggy Pop, Toby Dammit. Ou Richard Ruin, icône de la musique underground berlinoise, dont les musiciens - Les Démoniaques - ont accompagné presque les groupes les plus novateurs de ce côté-ci de la couche d’ozone (Die Haut, Swans, Bad Seeds, Einstürzende Neubauten, Fatal Shore…). Sans oublier les têtes montantes du Berlin 2008 : Efdemin - capable de mélanger sans moufter house, minimale et techno - ou Namosh, entertainer sauvage et glam punk vraiment azimuté.

Berlin sounds 1 : Raz Ohara & the Odd Ochestra, Apparat Band, Efdemin
Vendredi 9 mai 2008 à la Piscine du Rhône / de 18h30 à 23h / 7 euros*

Berlin sounds 2 : Richard Ruin, J. Evans & T. Dammit, Namosh
Samedi 10 mai 2008 à la Plateforme / de 19h à 23h / 5 euros*

CONCERT SPÉCIAL : EINSTÜRZENDE NEUBAUTEN

S’il ne devait en rester qu’un, ce serait sans doute celui-là. Groupe pionnier du mouvement indus, formé en 1980 à Berlin, les “Neubauten” - comme on les appelle en français - sont un peu devenus une marque indissociable du paysage sonore allemand. Blixa Bargeld et son gang, c'est un pan de l'histoire de l’Allemagne, celle d’avant avant et après la chute du Mur. Leur marque de fabrique : décloisonner la musique industrielle en jetant des ponts vers d’autres esthétiques. Et notamment le rock. Rien d’étonnant, donc, à ce que Bargeld ai longtemps tenu la guitare des Bad Seeds de Nick Cave. Au programme de ce concert vraiment spécial : voix d'aigle de Bargeld, percussions métalliques de Rudolf Moser (qui parvient presque à faire oublier la défection, déjà ancienne, du légendaire FM Einheit) et basse toute en rondeur d'Alexander Hacke. Une certaine science encyclopédique du sampling...
Du beau linge donc, pour clôturer en beauté le festival.

Concert spécial : Einstürzende Neubauten
Dimanche 11 mai 2008 au Transbordeur / de 20h30 à minuit / 25 euros*

BERLIN MOVIES

Ça vous dirait une sélection pur jus des meilleurs films et documentaires ayant pour trame de fond l’étonnante Berlin ? Des Ailes du désir de Wim Wenders en passant par Allemagne, année zéro de Roberto Rossellini, Other Side of Berlin d’Ellen Allien, Palast der Republik d'Einstürzende Neubauten ou Head On, de Fatih Akin et mis en musique par Alexander Hacke. Au total, ce sont près d’une douzaine de bobines, qui seront projetées durant Nuits sonores. Et ce, au Village Mixmove, au Comédia, mais aussi sur le site même des Nuits. Merci qui ?

Berlin Movies
Du 3 au 10 mai au Comédia, Village Mixmove et ancienne usine SLI.

toutes les horaires et infos ici http://www.nuits-sonores.com/festival/carte_blanche.php
http://www.cinema-comoedia.com/

SHIP OF FOOLS

Des activistes berlinois qui s’emparent de l’Opéra National de Lyon, forcément, ça titille. Et quand on sait qu’il s’agit d’Alexander Hacke (bassiste du groupe légendaire allemand Einstürzende Neubauten) et de sa compagne Danielle de Picciotto (co-fondatrice de la love parade et ex-chanteuse pour Nick Cave ou Kid Congo Powers), on se dit que ça risque de remuer sévère. Au menu de leur performance : une réinterprétation du roman médiéval The Ship of Fools , qui relate histoire de fous embarqués sur des bateaux naviguant pendant des années... Le tout sur fond de lignes de basses profondes grattant des harpes mélancoliques et métalliques, de violents riffs de guitare, des breaks beats électroniques, des airs de vieux tango et de projections dépeignant des scènes de débauche, de clips de danse burlesques et d’animations colorées, on se dit que ce Ship of fools risque bien d’être un moment fort du festival.

Ship of fools
5 euro (hors frais de location)
Samedi 10 mai 2008 à l’Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon / de 17h00 à 18h30 / 5 euros*

CLUB TRANSMEDIALE

Festival berlinois fondé, en 1999, dans le giron du plus ancien festival d'art numérique européen (Transmediale), Le Club Transmediale explore toutes les formes des cultures électroniques contemporaines. Pour sa venue au festival Nuits sonores 2008, les programmateurs du CTM proposeront installations et lives visuels réalisés à 100% par des artistes Berlinois.

Club transmediale
Mercredi 7 mai 2008 à la Piscine du Rhône / de 18h00 à 23h00 / durant l’Inauguration –
Jeudi 8 mai 2008 à la Piscine du Rhône / de 15h00 à 22h30 / durant le All day long
Vendredi 9 mai 2008 à la Piscine du Rhône / de 18h30 à 23h00 / durant Berlin sounds 1

MAIS AUSSI

Une rencontre avec Éric Deshayes - Groß Spezialist de la scène Krautrock et électro teutonne - une birthday party improbable avec le collectif berlinois Beat Providers, des expos et bien évidemment, une brouette d’artistes programmés dans le cadre du circuit électronique ou des Nuits. Mais pour cela, il vous faudra attendre jusqu’au 28 février, prochain, jour de l’annonce de la programmation totale du festival. Wait and see.
 [2008-02-12] Source : Les nuits sonores  Gregoire]

 

Liens recommandés Annonces : produits services pour la communication de vos événements

Restez informé