Festival 37° à l’ombre

du 01 au 22 Aout 2021

 | 6 ° Edition


 Cloitre de la Psalette (Cathédrale Saint Gatien de Tours) TOURS  | Centre Val de Loire |  Indre-et-Loire (37)


-    

Festival 37° à l’ombre

Présentation



6 ° Edition - Créé en 2015

Après le succès de la 5ème édition, le festival 37° à l’ombre s’aventure à nouveau sur des univers artistiques foisonnant de diversité.


Cette année, le « Festival 37° à l’ombre » vous propose de voyager musicalement :
Vous partirez des compositions mathématiques de Bach, en swinguant sur les rythmes du Jazz, puis, vous ferez un détour par la virtuosité de Mozart et le romantisme de Schumann, pour terminer par les couleurs harmoniques de Debussy et l’impressionnisme de Ravel. Ces compositions seront interprétées par des musiciens renommés. Les jeunes talents de la région Centre Val de Loire seront à l’honneur et se produiront en première partie de chaque concert.
 
Nous vous invitons à vous détendre et apprécier une pause musicale sous l’ombre des gargouilles du cloître de la Psalette de Tours. Vous serez accueillis en toute simplicité par les bénévoles de l’association la Simplesse.

Le cloitre de la Psalette est géré par le centre des monuments nationaux et fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1889.  

Line-up



Adeline de Preissac :
Adeline de Preissac étudie la harpe au conservatoire de Rueil-Malmaison avec Gérard Devos, où elle obtient un premier prix à l’unanimité avec félicitations puis elle entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Marie-Claire Jamet et y obtient un premier prix.
Elle poursuit sa formation à la Musikhochschule de Zurich dans la classe de Catherine Michel ; le diplôme de concert lui sera décerné.
Dès lors Adeline de Preissac commence une carrière de soliste, avec orchestre, mais aussi en musique de chambre. De 2001 à 2005 elle est membre de l’ensemble « Carpe Diem » et se produira dans de nombreux festivals (prom’s à Londres, festival bayer en Allemagne, festival d’Auvers sur Oise,…).Elle joue en soliste avec l’orchestre de la Camerata de Versailles, de la côte saint-André, le quatuor Rosamonde (aux Moments Musicaux de Touraine) et en tant que harpe solo au sein des grands orchestres nationaux  ( capitole de Toulouse, opéra de Paris, l’orchestre révolutionnaire et romantique,  Pays de Loire) sous la direction de James Conlon, Sir J.E.Gardinner, Alain lombard, Tugan Sokiev...
En 2003 Adeline de Preissac est reçue au certificat d’aptitude à l’enseignement dans les conservatoires.
Elle est professeur de harpe au conservatoire de Tours.
Elle est directrice artistique du festival « 37° à l’ombre » et « la Musique au temps des rois » au château d’Amboise.
En 2013 et 2014, elle organise et participe à « l’essentiel de Scarlatti » au musée des Beaux-arts de Tours, proposant des master classes et récitals avec Pierre Hantai et Violaine Cochard.
 
Édouard Ferlet :
Édouard Ferlet commence le piano à l’âge de 7 ans et étudie le classique à l'École normale de musique de Paris, puis au Conservatoire régional tout en participant à plusieurs stages de jazz.
À la fin des années 1980, il part étudier le jazz à Boston (États-Unis) et apprend avec des professeurs de renom : Herb Pomeroy, Hal Crook, Ed Tomassi, Ray Santisi, Ed Bedner…
En 1992, il obtient son diplôme au Berklee College of Music en « Jazz composition » et reçoit le prix du meilleur pianiste de jazz : le « Berklee Jazz Performance Award ».
En 2000, il rencontre le contrebassiste Jean-Philippe Viret avec qui il va faire un long parcours. Ils remportent un très large succès grâce à l’originalité de leur musique et de leurs compositions. En quelques années, fleuron du label Sketch, ils sont nommés au Djangodor, aux Victoires de la musique et reçoivent d'excellents échos dans les médias (Télérama, l’Express, TSF…).
En 2004, Édouard Ferlet sort son premier album en piano solo « Par Tous Les Temps », qui reçoit un très bon accueil : les réactions de la presse sont unanimes et l'Académie Charles-Cros lui décerne un Coup de cœur. Parallèlement, il accompagne des chanteurs d’horizons variés : Mark Murphy dans le jazz, Manda Djin dans le gospel, Geoffrey Oryema dans la world music et Lambert Wilson dans le cabaret. Grâce à la confiance de Julia Migenes, il conduit la direction musicale et les arrangements musicaux de son spectacle « Alter Ego », avec lequel il tourne dans le monde entier : Chine, Canada, Allemagne, Espagne… et dans les plus belles salles en France, comme le théâtre du Châtelet à Paris. Il est remarqué pour sa discrétion dans l’accompagnement, toujours au service de la chanteuse, mais aussi pour son originalité et son engagement artistique lors des interludes instrumentaux.
En fin d’année 2006, il crée avec Benjamin Gratton son propre label, Mélisse Productions.
L'Écharpe d'Iris, sorti en 2007. Think Bach, sorti en 2012, autour de la musique de Bach, a reçu un bon accueil critique (Télérama, France Musique, Jazz News Magazine...). Un second opus sort en 2017.
Édouard Ferlet est nommé chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres en janvier 2010.
 
Ludovic de Preissac :
Issu d’une famille de musiciens, Ludovic de Preissac s’initie au jazz à 15 ans en autodidacte et complète sa formation musicale au Lycée de Sèvres (B.T. des Métiers de la Musique) avant de devenir, dès l’âge de 20 ans, pianiste de jazz. Il commence alors l'aventure en parcourant l’Europe en tant que pianiste sur le fameux train « l’Orient-Express ». Il est ensuite sollicité par des musiciens de jazz classique, comme son père le clarinettiste Philippe de Preissac, ou bien Maxime Saury, Stéphane Guérault.
À 26 ans Ludovic lance son trio et développe un langage plus moderne (lauréat « Jazz à La Défense » et Concours International de Monaco). Ce trio, influencé par ceux des pianistes Oscar Peterson et Michel Petrucciani, puise son répertoire dans la relecture des grands standards américains. Sollicité pour accompagner différents solistes, ce trio illustre, dans un contexte plus pédagogique (master-class, stages), toute l’histoire du piano-jazz (la première partie est présentée en piano solo).
Le Quintet : L’adjonction de la trompette et du saxophone offre un champ élargi pour la composition et l’arrangement. Tout d’abord inspiré par les quintets légendaires américains des années 50/60 (Horace Silver, Art Blakey et les Jazz Messengers), un répertoire original et un « son » imposent ce quintet comme l’un des meilleurs en France. Au service d’un jazz dynamique qui favorise autant l’interprétation que la présence scénique, ce quintet offre sur scène une prestation jubilatoire. Les nouvelles compositions trouvent leur pleine mesure et prolongent l’esthétique déjà présente au sein du trio. Les climats originaux, tant rythmiques qu’harmoniques, contribuent à singulariser cette formation.
Le Sept « Têtes » : En restituant le « son » unique du bigband, véritable « Rolls-Royce » des formations de jazz, cet ensemble, grâce à des arrangements réduits, offre aussi la dynamique d’un grand orchestre. Ce septet propose un large répertoire : « West Side Suite » : arrangé et réorchestré à partir de la version mythique du pianiste Oscar Peterson, une Suite « descriptive » où chaque musicien est mis tour à tour en valeur ; « Blue Bird » : une relecture de l’œuvre géniale du saxophoniste Charlie Parker (Ko-Ko, Billie’s Bounce...) ; Compositions originales et arrangements ; ’Amérique du jazz en chansons (Ray Charles, Franck Sinatra, George Benson, etc. …) : les plus grands standards chantés et réarrangés.
 
Jonas Vitaud :
Né en 1980, Jonas Vitaud commence le piano à 6 ans et l'orgue à 11 ans. Formé par Brigitte Engerer, Jean Koerner et Christian Ivaldi, il obtient au Conservatoire National Supérieur de Paris quatre premiers prix (piano, musique de chambre, accompagnement au piano, harmonie). Lauréat de plusieurs concours internationaux tant en soliste qu'en chambriste (Lyon, ARD de Munich, Trieste, Beethoven de Vienne), Jonas Vitaud se produit dans de prestigieux festivals : Roque d'Anthéron, Lille Piano(s) Festival, Piano aux Jacobins, Pâques à Deauville, Folle journée de Nantes Tokyo, Ekaterinburg et Varsovie, Festival de la Chaise Dieu, Festival Chopin de Bagatelle, Richard Strauss Festival en Allemagne, Automne Musical de Caserta en Italie, iDans d’Istanbul, Summer Festival de Dubrovnik, French May à Hong Kong, Phillips collection à Washington... Il joue dans toute l’Europe mais aussi en Russie, Iran, Chine, Turquie, Japon, Etats-Unis... Jonas Vitaud se produit avec des Orchestres comme celui de Mulhouse, Cannes, Toulouse, l'Orchestre des Pays de Savoie, l'Orchestre Philarmonique de Moravie, le Sinfonia Varsovia, l'Orchestre de la Radio de Munich, l’Orchestre Symphonique de la Radio de Prague… Il réserve une place privilégiée pour la musique de chambre et joue avec des artistes tels les sopranos Karine Deshayes, Sumi Hwang et Yumiko Tanimura, les violoncellistes Victor Julien-Laferrière et Christian-Pierre La Marca, l’altiste Adrien La Marca, le pianiste Adam Laloum, le clarinettiste Raphaël Sévère, la violoniste Mi-Sa Yang, le Quatuor Zaïde... Passionné par les musiques actuelles, Jonas Vitaud a travaillé avec des maîtres de la création comme Henri Dutilleux, Thierry Escaich, György Kurtag, Philippe Hersant, Yann Robin... Ces rencontres, notamment au festival Musique sur Ciel de Cordes, ont été une occasion de se confronter à la variété des courants musicaux actuels et de développer son imaginaire musical.
Son premier disque solo consacré à Brahms est salué par la critique (Supersonic Pizzicato award, 4 * BBC Music Magazine...).
En mars 2016, Jonas Vitaud présente un disque Tchaïkovsky, Les Saisons et la Grande Sonate opus 37, disque qui obtient 5 de Diapason. Son disque solo consacré à Henri Dutilleux et Franz Liszt est couronné de succès et il reçoit le Grand Prix Soliste Instrumental de l’Académie Charles Cros. Il donne de nombreux Hommages à Henri Dutilleux durant l'année de son centenaire en 2016 à l'Opéra de Limoges, l'Opéra de Vichy, Scènes Nationales de Douai et Arras, Londres...
En 2018, pour le centenaire Debussy, Jonas Vitaud sort un double album dédié aux jeunes années du compositeur, une réalisation originale et ambitieuse présentant des aspects méconnus de l'univers debussyste. Il donnera de nombreux concerts hommage. En 2019, deux albums paraissent, l’un avec la violoniste Mi-Sa Yang consacré aux sonates de MOZART et l’autre au répertoire russe avec le violoncelliste Victor Julien-Laferrière. Jonas Vitaud enseigne au CNSM de Paris depuis 2013. Il est professeur assistant dans la classe de piano de Marie-Josèphe Jude. Il est artiste associé à la Fondation Singer-Polignac.
 
Françoise Gnéri :
Nommée en 2009 professeur d’alto au conservatoire national supérieur de musique et de danse (CNSMD) de Lyon, Françoise Gnéri est une musicienne au parcours éclectique et original, qui se distingue par son engagement passionné dans les projets les plus variés.
Soliste à l’orchestre de l’opéra de Paris pendant quelques années, elle y rencontre les plus grands chefs (Seiji Osawa, Georges Prêtre, Myung-Whun Chung…) et y développe un sens du lyrisme et de la dramaturgie qui ne la quitteront plus. Son activité intense de chambriste et sa profonde connaissance de la musique du XXème siècle lui valent d’être invitée sur les plus importantes scènes françaises (Châtelet, Radio-France, Théâtre des Champs Elysées, Beaubourg, etc…) et étrangères (Brême, Venise, Lisbonne, Tokyo, New-York…) où elle se produit avec des artistes tels que Philip Hirschorn, Christoph Henkel, Roland Pidoux, Jean-Pierre Wallez, Maxim Vengerov, Bruno Pasquier, François Salque, Claire Désert, Olivier Charlier. Elle constitue en 2011 un trio à cordes avec Marianne Piketty et Ophélie Gaillard. Elle a enregistré les sonates de Brahms et la sonate pour violon et piano en la mineur de Schumann, transcrite à l’alto, disque pour lequel elle a récolté les meilleures critiques. Ainsi que les 6 suites de JS Bach pour violoncelle transcrites à l'alto. Régulièrement sollicitée par Jean-François Zygel pour participer à ses leçons de musique et à son cabaret classique, elle partage avec lui ce goût de créer un rapport dynamique entre le public et les musiciens et met son talent au service de manifestations originales, mélangeant de nouveaux publics, dans des lieux insolites, dans un désir de partage et de communication. Elle est depuis 2010, directrice artistique de l’académie internationale de musique de Hourtin-Médoc, et de l’association Fractales, et de l'association Paroles et Musique Elle joue sur un alto de Raphael et Anton Gagliano de 1856 et sur un alto de Charotte de 1837.
 
Véronique Cottet-Dumoulin (Trenel) :
Originaire des Hauts de France, Véronique Cottet Dumoulin obtient un 1er prix de clarinette à l’unanimité ainsi qu’un 1er prix de musique de chambre au conservatoire national supérieur de musique et de danse (CNSMD) de Paris en 1994. Parallèlement, elle poursuit des études de musicologie. Après avoir accompli un cycle de perfectionnement au CNSMDP et obtenu son certificat d’aptitude, elle réussit les concours de recrutement de la Garde Républicaine et de la musique de l’air.
En 1999, elle intègre l’Orchestre de Bretagne comme clarinette solo.
En 2003, elle est recrutée comme clarinette solo de l’orchestre National des Pays de la Loire.
Elle est, depuis 2013, co soliste de l’orchestre de l’Opéra National de Paris et se produit régulièrement en concert en tant que chambriste ou soliste.


Jérémy Pasquier :
Nommé Révélation Classique Adami et Lauréat de la Fondation d'entreprise Banque Populaire en 2008, Jérémy Pasquier s'est formé auprès de Sabine Toutain au CNSM de Paris.
Il a participé à de nombreux festivals, Pablo Casals à Prades, Radio France Montpellier, Clairvaux, Jeunes Talents, les musicales de Bagatelle, ou encore le festival Musiques au cloître à Nîmes, où il a rencontré des artistes tels que Jean-Bernard Pommier, Claire Désert, Emmanuel Strosser, Roland Pidoux et Philippe Muller.
Il a également joué avec Julien Szulman, François Dumont, Pierre Chalmeau, Sietse-Jan Weijenberg, Ji-Yoon Park, David Galoustov, ou encore le flûtiste Matthieu Gauci Ancelin.
Il s'est produit en soliste dans la symphonie concertante de Mozart, dans le concerto de Bélà Bartòk, sous la direction de Pierre-Michel Durand mais également dans le Lachrymae de Britten à la salle Pleyel, dans le cadre des concerts des Jeunes interprètes.
Pour la radio, Gaëlle Le Gallic lui a consacré une émission "Dans la Cour des Grands" diffusée sur France Musique où il s'est associé à la pianiste Paloma Kouider, la violoniste Elsa Grether et le clarinettiste Olivier Patey. Parallèlement à ses activités de trio (trio Jacob), il intègre l'Orchestre Philharmonique de Paris en 2010.
Il joue un alto de Pietro Giovanni Mantegazza fait à Milan en 1796.
 
Anne-Sophie Neves :
Anne-Sophie Neves commence l’étude de la flûte traversière dès l’âge de 8 ans. Après s’être formée auprès d’Anne Giquet et de Marc Honorat, elle poursuit ses études au Conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt avec Céline Nessi et à celui de Paris dans la classe de Claude Lefebvre. Elle obtient plusieurs prix de flûte traversière et se perfectionne auprès de Michel Moraguès. Elle décide de se spécialiser en piccolo, qu’elle étudie notamment auprès de Pierre Dumail. Dès 2005, Anne-Sophie Neves obtient son diplôme d’état de professeur de flûte et commence à enseigner la flûte traversière au Conservatoire Mozart de la Ville de Paris. Depuis cette rentrée, elle enseigne aussi le piccolo.
En 2007, Anne-Sophie Neves est nommée piccolo solo de l’Orchestre des Concerts Pasdeloup.
En 2014, elle réussit le concours de piccolo solo de l’Orchestre philharmonique de Radio France.
Avant d’intégrer l’Orchestre philharmonique de Radio France, Anne-Sophie Neves s’est produite au sein de formations telles que l’Orchestre symphonique Région Centre-Tours, l’Orchestre national de France, l’Orchestre philharmonique de Strasbourg et l’Orchestre de l’Opéra de Paris.
Elle a participé à de nombreux festivals – Pontlevoy, Saint-Riquier, Agora, La Côte Saint-André, La Folle Journée de Nantes, Radio France Occitanie Montpellier, Les Chorégies d’Orange... Lors de tournées à l’étranger, Anne-Sophie Neves a été amenée à jouer en orchestre, notamment au Concertgebouw d’Amsterdam sous la direction de Bernard Haitink, au Musikverein et au Konzerthaus de Vienne, à la Philharmonie de Berlin, à la Philharmonie de Cologne, à la Philharmonie Gasteig de Munich, au Conservatoire Tchaïkovski à Moscou, ainsi qu’en Corée du Sud et en Chine sous la direction de Myung Whun Chung et sous celle de Mikko Franck.

 


Festival 37° à l’ombre



Le site officiel


www.lasimplesse.com

Organisateur du festival


Association la Simplesse
114, rue de la Tour d’Auvergne
37000 Tours
France 
 

Tel : 06.40.96.01.97 ou 06.10.36.82.22

Email : cltours@free.fr


Boutique :


Plus d'info sur Pro Festivals
Retrouvez plus d'informations sur le festival Festival 37° à l’ombre  sur www.pro-festivals.com le portail dédié aux professionnels des festivals.


Dimanche 01/08/2021 14h30 « Think Bach »
Œuvres de : Bach
Edouard Ferlet : piano ; Adeline de Preissac : harpe.
 
Dimanche 08/08/2021 14h30 « Hommage à Chick Corea »
Œuvres : compositions de jazz 
Ludovic de Preissac : piano ; Alexis Valet : vibraphoniste
 
Dimanche 15/08/2021 14h30 « Trio des quilles »
Œuvres : Mozart, Schumann 
Jonas Vitaud : piano ; Françoise Gnéri : alto ; Véronique Trenel : clarinette
 
Dimanche 22/08/2021 14h30 « Trio Ligérien »
Œuvres de : Debussy et Ravel.

Jeremy Pasquier : alto ; Anne-Sophie Neves : flute ; Adeline de Preissac : harpe.

Hebergement



Un grand choix d’hôtels en centre ville de Tours ou à proximité.
 


Restauration



Un grand choix de restaurants en centre ville de Tours.
 

Transport



Voiture/Taxi/VTC/Covoiturage/Moto/Scooter : autoroutes A10, A28, A 85 (sortie Tours Centre) ou par la nationale N10.


Transports en commun :
Autocar : Pour les lignes régulières de car :Agence Rémi 26 rue Charles Gille 37000 Tours (à deux pas de la Halte Routière et de l’agence Fil Bleu) du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h Téléphone : 02 47 31 14 00 - https://www.remi-centrevaldeloire.fr
Bus C1 /Tram A (trajet Cathedrale vers Gare de Tours) : Place de la Cathédrale. Rejoindre à pied l'arrêt F. Sicard (3 min). Prendre la ligne C1 en direction de Bretonneau et descendre à l'arrêt Nationale (2 min). Rejoindre à pied l'arrêt Nationale (2 min). Temps d'attente (4 min). Prendre le Tram A en direction du Lycée J. Monnet (Joué-lès-Tours) et descendre à l'arrêt Gare de Tours (4 min).


Train/TGV/TER : GARE DE TOURS 1, Place du Général Leclerc, 37000 Tours
SNCF Service Accès TER: Tel : 0 800 853 923 et SNCF Service Accès plus : Tél : 0890 640 650
https://www.ter.sncf.com/centre-val-de-loire/gares/87571000/Tours
 
Vélo/ Trottinette : à 5 minutes de la Gare de Tours (Place du Général Leclerc, Prendre à droite: Place du Maréchal Leclerc, Continuer sur : Rue de Buffon, Prendre à droite: Place de la Préfecture, Prendre à droite: Rue de la Préfecture, Prendre à gauche: Rue Bernard Palissy, Continuer à droite: Place François Sicard, Prendre à gauche: Rue Lavoisier)
 
Piétons : à 11 minutes de la Gare de Tours (Place du Général Leclerc, à gauche:Place du Maréchal Leclerc, à droite:Rue Bernard Palissy, à droite:Place François Sicard, à gauche:Rue Lavoisier)
 

Avion : Aeroport Tours Val de Loire https://www.tours.aeroport.fr

Partir en Covoiturage


Accès Prendre la direction de Tours Centre, puis suivre le fléchage de la Cathédrale Saint-Gatien de Tours.





Renseignements :  OFFICE DE TOURISME DE TOURS VAL DE LOIRE 78-82 rue Bernard Palissy 37042 Tours
Tél. 02.47.70.37.37 https://www.tours-tourisme.fr
 
Cloître de la Psalette Cathédrale Saint-Gatien 37000 Tours - Tél. 02 47 47 05 19
Chargée de communication : - catherine.danielou@monuments-nationaux.fr - Tél. 02 47 45 67 91
www.cloitre-de-la-psalette.fr

https://www.facebook.com/cloitredelapsalette/




Tarifs Tarif : 12 €
Tarif réduit : 8 € (étudiants moins de 25 ans, personne handicapée, RSA, bénéficiaire aide sociale)

Gratuit pour les enfants de moins de 8 ans


Location/Points de vente

Les billets sont en vente sur place, avant le concert. La réservation est recommandée.



 

Plus de news »

Vous avez une info, une actualité ou même une rumeur sur ce festival ?

Participez dès maintenant au Guide des Festivals en soumettant à notre rédaction une news. Pour cela envoyez l'info à contact[@]leguidedesfestivals.com

Plus de news »

Vous avez une vidéos sur ce festival ?

Participez dès maintenant au Guide des Festivals en soumettant à notre rédaction une vidéos. Pour cela envoyez l'info à contact[@]leguidedesfestivals.com

Plus d'articles »

Vous souhaitez proposer un article sur ce festival ?

Participez dès maintenant au Guide des Festivals en soumettant à notre rédaction un article. Pour cela envoyez l'info à contact[@]leguidedesfestivals.com