LE FESTIVAL AU FOIN DE LA RUE N’AURA PAS LIEU CETTE ANNEE


En réponse aux annonces de Roselyne Bachelot, les organisateurs du festival ont annoncé l’annulation pure et simple d’Au foin de la rue, initialement prévu les 2 et 3 Juillet.

Au cours des dernières semaines, Au Foin De La Rue a Ă©tĂ© conviĂ© par Madame Bachelot, Ministre de la  Culture, avec une quinzaine d’autres festivals pour Ă©changer sur les conditions d’ouverture des festivals  d’étĂ©. Nous y avons Ă©videmment dĂ©fendu la nĂ©cessitĂ© que les festivals puissent se tenir debout, pour les esthĂ©tiques musicales qu’ils programment, pour leur territoire, pour leur public, pour les bĂ©nĂ©voles qui Ĺ“uvrent, pour tout l’écosystème qui les entourent mais aussi pour le lien social, la convivialitĂ© et le besoin urgent de VIVRE.


Nous avions demandĂ© des rĂ©ponses Ă  Madame la Ministre, celles que nous avons eu ne correspondent Ă©videmment pas Ă  nos attentes : 5000 personnes assises sous rĂ©serve d’évolution en fonction de la situation sanitaire, voici le cadre que l’on nous propose pour organiser un festival cet Ă©tĂ©. 
Lire entre les lignes : Exit les festivals d’été, foules en liesse et liberté retrouvée. Bonjour les concerts assis et si l’esthétique musicale ne s’y prête pas... tant pis !


Alors voilĂ , nous Au Foin De La Rue, on dit STOP !


Depuis maintenant un an, nous nous adaptons, imaginons, organisons, faisons, défaisons, refaisons, proposons, composons, recomposons, adaptons, réadaptons, mobilisons pour finalement bien trop souvent annuler quel que soit le format et que le danger soit avéré ou non. L’énergie de nos équipes bénévoles et salariées s’essouffle, c’est une évidence.


Aujourd’hui, nos festivaliers, VOUS, ne vibrez pas Ă  l’idĂ©e d’être assis sur une chaise face Ă  une scène, Ă  1 mètre de vos ami.e.s, masquĂ©.e.s, peut-ĂŞtre privĂ©.e.s de la possibilitĂ© de boire ou de manger pendant 10 heures et de dormir sur place... Comme on vous comprend ! 


Nous avons donc décidé d’annuler le festival prévu les 2 et 3 juillet prochain.


Pour  les  festivalières  et  festivaliers  qui  nous  ont  soutenu  en  achetant  et  en  gardant  leurs  places, merci ! Nous reviendrons vers vous courant avril pour vous donner les modalitĂ©s de remboursements. 


L’été serait-il pour autant silencieux à Saint-Denis-de-Gastines ?
Nous n’avons pas la réponse à cette question pour le moment.


Le festival représente 80% de nos recettes de fonctionnement et 70% de nos subventions sont conditionnées à sa tenue. Nous échangeons actuellement avec les collectivités pour pouvoir imaginer des événements alternatifs sur le territoire pendant le printemps et l’été. Autrement dit, leur soutien ainsi que celui de nos partenaires et mécènes conditionnent aujourd’hui nos actions puisque nous devons imaginer des événements parfois sans aucune ressource propre tant que la vente de consommations est interdite.


Grâce à leur appui, nous pourrons financer ces projets et rémunérer tous les acteurs qui y travailleront : prestataires, artistes, équipes permanentes et intermittentes, qui, pour nous, sont essentiels et sont impatients d’exercer de nouveau.


Alors OUI nous souhaitons faire vivre notre territoire et la culture quoiqu’il arrive cet été !

PlutĂ´t que d’attendre indĂ©finiment un cadre plus souple que celui qui nous a Ă©tĂ© annoncĂ© - comme nous attendons indĂ©finiment la rĂ©ouverture des lieux culturels - nous prĂ©fĂ©rons consacrer notre Ă©nergie  Ă   l’imagination  de  nouveaux  projets  adaptĂ©s  Ă   la  situation  mais  qui  au  moins  NOUS  RESSEMBLENT ! Soyez-en assurĂ©s !

 [2021-02-26] Source : Association Au Foin De la Rue  sasha]

 

Liens recommandés Annonces : produits services pour la communication de vos événements

Restez informé