L’édition 2020 des Rencontres Trans Musicales de Rennes ne pourra pas avoir lieu.

L’édition 2020 des Rencontres Trans Musicales de Rennes ne pourra pas avoir lieu.

 Tant que subsistait la possibilitĂ© de tenir les concerts, de bien les prĂ©parer et qu’ils puissent donner lieu Ă  des expĂ©riences agrĂ©ables, nous avons tout fait pour maintenir le festival dans la forme, dĂ©jĂ  très atypique, que nous lui avions dessinĂ©e et qui vous a Ă©tĂ© dĂ©voilĂ©e le 13 octobre dernier.

Depuis l’annonce le jeudi 22 octobre de la mise en place d’un couvre-feu en Ille-et-Vilaine, les organisateurs ont entamés le travail d’écriture d’un nouveau scénario (le 7è depuis le déconfinement) pour permettre la tenue du festival en confirmant les 44 artistes, groupes et compagnies de la programmation et en avançant les horaires des différents rendez-vous de sorte que vous puissiez regagner votre lieu d’hébergement, régulier ou temporaire, avant 21h.
 
Parce que dans un monde où les événements artistiques et culturels n’ont généré aucun foyer de contamination et où les protocoles sanitaires y ont été parfaitement respectés, défendre l’artistique et maintenir la rencontre artistes-publics dans le cadre des concerts nous semblait précieux et absolument essentiel.
 
Aujourd’hui, au lendemain de l’annonce d’un reconfinement imposé pour contenir la nouvelle flambée de l’épidémie, la donne a changé.
Et ils ne veulent pas que leur volonté de maintenir le festival se transforme en acharnement.
 
Aux Trans Musicales, le sens premier de leur action, c’est d’imaginer des propositions artistiques, de permettre qu’elles se réalisent, et enfin, d’y inviter les artistes et les publics à se rencontrer.
Maintenir le festival conformément aux dernières annonces relatives à la lutte contre l’épidémie de Covid-19 les mettraient en situation de devoir porter atteinte à ce qu'ils souhaitaient vous proposer, et d’avoir à déconstruire la programmation qu'ils ont élaborée.
Cela n’est pas impossible, bien sûr, mais cela ne fait plus sens.
Et ce que la mise en place d’un reconfinement de quatre semaines minimum rend impossible, c’est de pouvoir aller au bout de l’organisation de cet événement, malgré l’engagement des équipes et la meilleure volonté du monde.
 
Les conditions ne sont plus réunies pour pouvoir faire du bon travail et être confiant·e·s dans le fait de vous proposer un beau festival. Or, l’envie d’honorer ce rendez-vous ne doit pas conduire à abîmer la relation qu'ils ont avec les artistes et les publics, ni à mettre en danger les partenaires et les équipes.
 
Bien sûr, le coup est dur après avoir investi tellement d’envies et d’énergies dans cette édition. Mais il faut parfois savoir appuyer sur pause et se mettre au diapason de l’environnement dans lequel on s’inscrit. C’est là que se joue aussi l’esprit de responsabilité et de solidarité.
 
Merci de votre soutien,
Prenez soin de vous,


 [2020-11-04] Source : Les trans  Nicolas]

 

Liens recommandés Annonces : produits services pour la communication de vos événements

Restez informé