Bilan de la 21ème édition du Festival : Les SUDS, à ARLES


200 artistes & 46 formations musicales invitées

> 47 000 festivaliers au total

> 17 000 entrées aux concerts payants ; soit une hausse de + 6 % par rapport à 2015

et un taux de fréquentation totale de 86 % malgré un mistral violent et glacial

> 96 rencontres musicales dont 31 concerts ont été programmées

> 639 inscriptions pour 474 personnes inscrites aux 41 Stages & Master classes de danses, voix, musiques du monde, art de vivre et ateliers Jeune public ; soit près de + 7 % d'inscriptions supplémentaires par rapport à 2015.

# LES MOMENTS PRECIEUX, Cour de l’Archevêché affichent un fort succès !

Les quatre concerts avec AYNUR, ALA.NI, BLICK BASSY et TIGANA SANTANA ont affiché complet !

On retiendra la standing ovation pour AYNUR dont le concert s’est terminé par un célèbre chant d'amour repris par la communauté kurde présente ; improvisation avec les indélogeables choucas du clocher de St-Trophime et déambulation parmi un public totalement envoûté pour ALA.NI ; l'univers inventif du camerounais BLICK BASSY dont les larmes ont ému le public venu nombreux en fin de concert s'entretenir avec lui ; la poésie méditative et la communion contemplative sur le concert de TIGANA SANTANA

# ANOUAR BRAHEM, Moment Précieux exceptionnel programmé au Théâtre Antique, a réuni quelque 1700 admirateurs de ce maître incontesté du oud ! Programmé quelques heures avant les tragiques événements du 14 Juillet à Nice, ce concert entre musique classique arabe et musique occidentale, restera sans aucun doute le symbole de l'amitié entre les peuples et de ce Vivre ensemble que défend si ardemment le Festival, toute l'année, à travers toutes ses actions.


# Les SOIREES SUDS au Théâtre Antique ont réuni un public très nombreux :

> Complet le 13/7 pour EMIR KUSTURICA et LA MACANITA, invités pour représenter deux expressions très différentes de l'âme tsigane. La fantaisie du célèbre réalisateur aux deux Palmes d'Or ne s'est pas démentie !

> YURI BUENAVENTURA et DORSAF HAMDANI, deux artistes francophiles et grands amoureux de la chanson française, ont conquis le public. En seulement 40 secondes, le plus français des Colombiens a convié à un cours de salsa un public enthousiaste qui a largement répondu à l'invitation faisant tanguer le Théâtre Antique de l’orchestra jusqu'au dernier gradin !

> vendredi 15/7, les cordes complices de BALLAKE SISSOKO & VINCENT SEGAL ont ému le public. A la demande des artistes, en hommage aux victimes de l'attentat de Nice, les festivaliers ont réussi à ne pas applaudir entre les morceaux, créant entre les notes un silence respectueux. Le maloya extatique et terrien de DANYEL WARO a ensuite su libérer des énergies de transe et de fête collective !


# LES NUITS DES FORGES avec PAT THOMAS & KWASHIBU AREA BAND, ORION RAÏ et PACHIBABA ont séduit plus de 6 000 noctambules au total !

[LA NUIT TRANSE ELECTRO] du 16/7, avec BACHAR MAR-KHALIFE, EGYPTIAN PROJECT & LA YEGROS a affiché complet avec plus de 2 000 personnes venues, malgré les événements et la météo défavorable, clore cette semaine intense de Festival !

Tous les autres rendez-vous gratuits en journée, des Scènes en Ville aux Apéros-Découvertes, des Siestes Musicales aux Salons de Musique, des Créations avec les Musées au 14-Juillet de la Ville ou encore la Journée Buissonnière à Salin-de-Giraud ont témoigné de la diversité des musiques du monde et de la générosité de ces artistes.
 [2016-07-28] Source : Les Suds à Arles  Pierre]

 

Liens recommandés Annonces : produits services pour la communication de vos événements

Restez informé