Le Grand Bivouac : Nouvelles routes, nouveaux mondes


A l’heure de la crise, la 12ème édition du festival du voyage et des découvertes partagées - du 17 au 20 octobre prochains, à Albertville (Savoie) - invitera son public à « ne plus tourner en rond et à repartir sur les chemins de traverse, à la rencontre d’horizons nouveaux… et d’énergies nouvelles ».

Pas sûr que toutes les solutions à la crise actuelle – morale, sociale, politique, économique ou financière – se trouveront dans le voyage. Mais le Grand Bivouac – qui vient d’annoncer, parallèlement au festival et pour la fin de l’année, le lancement d’une Université Populaire du Voyage et d’une Villa Marco Polo pour les jeunes voyageurs – veut en faire le pari : en ouvrant toutes grandes « les portes de l’itinérance », il entend suggérer à son public de « reprendre la route, à la découverte de nouveaux chemins, d’autres mondes », avec l’espoir d’y puiser « de nouvelles énergies pour demain ».
Ainsi, pour les organisateurs, « même en France, on ressent très fort ce désir de bouger, de retourner sur le terrain, d’échapper aux idées toutes faites et de comprendre par soi-même, que ce soit à travers des gestes symboliques – celui du généticien Axel Kahn parti début mai pour une randonnée de 1.600 km en diagonale à travers la France ou celui, fort différent mais concomitant, du député Jean Lassalle, quittant à pied l’Assemblée nationale pour un périple improvisé et imprévisible à la rencontre de ses concitoyens - ou la publication cette année de plusieurs récits sur la France à pied sous la signature d’écrivains et voyageurs de talent, des ouvrages…qui deviennent, en quelques mois, des best-sellers ! D’une manière ou d’une autre, ici comme ailleurs, dans le voyage proche ou lointain, chacun à sa manière, il nous faut ouvrir toutes grandes portes et fenêtres, reprendre la route et avoir l’œil sur ce qui bouge et nous ouvre des réflexions nouvelles… »

Sur les rendez-vous déjà confirmés, plusieurs grands débats sur « l’état du monde », « l’usage du monde », « le voyage d’en France », la présence de quelque 40 invités parmi lesquels Jean-Christophe Rufin, Jean-Joseph Boillot, Olivier Weber, Olivier Föllmi, Maurice Freund, Patrice Franceschi, Marianne Chaud, Jean-Yves Loude. Du côté des projections, on attend déjà beaucoup d’ « Espoir-Voyage » de Michel K. Zongo, « A quoi tu rêves » de Karine Morales, « Blagues à part, un voyage en Palestine » de Vanessa Rousselot, « Le Grand océan blanc » d’Eric Brossier, « Les rubis des Khmers rouges » d’Olivier Weber, « Raïba et ses frères » de Patrice Franceschi ou « Le bonheur, terre promise » de Laurent Hasse. Et le Grand Bivouac s’aventurera pour la première fois en Egypte, au Cambodge ou en Indonésie.

Avec quelque 110 rendez-vous en trois jours – conférences, projections, débats, expositions, village du voyage-découverte, animations, concerts – le Grand Bivouac enregistre désormais chaque année en moyenne de 25 à 30.000 entrées.
 [2013-06-21] Source : Le Grand Bivouac, festival du voyage  Camille]

 

Liens recommandés Annonces : produits services pour la communication de vos événements

Restez informé