Festival Electrochoc 2011 c’est parti !


Du 31 mars au 16 avril :
18 jours de festival, 11 soirées, 35 groupes, 8 installations, 2 performances, 8 pays représentés et une création originale, Rue de l’Amor.

Voilà six ans que le Festival Electrochoc propose une programmation défricheuse, hybride et à l’écoute de son époque, faisant la part belle aux performances et toujours résolument engagée dans la découverte des Arts Numériques. Expositions, installations interactives, performances ludiques et autres mises en situation oniriques ou conceptuelles, les Arts Numériques interpellent, questionnent, bouleversent, amusent et révolutionnent les genres… Aux confins des styles et des esthétiques, Electrochoc, ce festival « pas pareil » ose, depuis 2006, les rencontres et le mélange des publics. Le festival est ainsi devenu en cinq ans LE temps fort du printemps, au coeur de la saison musicale des Abattoirs (la salle de Musiques Actuelles de Bourgoin-Jallieu), et poursuit ses explorations autour des musiques et de l’image, tout en s’ancrant au coeur du territoire de la CAPI (Communauté d’Agglomération des Portes de l’Isère, soit quelques 95 000 habitants et 21 communes pour 270 km²) et en rayonnant sur la région Rhône-Alpes, puisque cette année le festival s’exporte à nouveau au Fil de Saint-Etienne.

2011 une programmation pointue et sans compromis !
Electrochoc, c’est une programmation à l’écoute des nouveaux courants musicaux utilisant les nouvelles technologies, tant en matière de musiques actuelles que de traitement de l’image.

Du 31 mars au 16 avril, 18 jours dédiés aux installations, expérimentations ludiques et aux performances live saignantes. Des musiciens, des instruments, des machines, de la sueur et un parti-pris assumé de programmer des artistes moins connus du grand public et des projets inattendus, voire même underground. Fidèle à sa ligne artistique, Electrochoc réussit l’amalgame parfait entre têtes d’affiche, artistes régionaux en émergence et projets internationaux d’ici et d’ailleurs.

Quelques noms en vrac :
Infected Mushrooms, Bonobo, Mexican Institute of Sound, Reactable, Mike Ladd, Young Gods, The Infesticons, Paral-lel, Kaly Live Dub, Les Monstroplantes, Mad Sheer Khan, Fumuj, Filewile, Electro Bamako, Jahtari Riddim Force, Jazzsteppa, Thierry Zaboitzeff, etc.

Temps fort de l’édition
Autre temps fort du festival, un projet transdisciplinaire le 8 avril, avec la création in situ d’une rue virtuelle (Rue de l’Amor), imaginée entre les Abattoirs et les anciennes écuries. Projections vidéo, mapping, création musicale, captation en direct et interactivité permanente seront les maîtres-mots de cette oeuvre monumentale : imaginez un écran de 40 mètres de largeur sur 10 mètres de hauteur ! Une soirée expérientielle alliée au spectacle des Tambours du Bronx et au projet épatant de Thierry Zaboitzeff. Cette rue de l’Amor est réalisée sous la direction de Eric Petrotto (collectif 6am). Cette soirée « Rue de l’Amor » est diffusée en direct et en streaming sur le site www.electrochoc-festival.com et en home page de www.dailymotion.com.
 [2011-03-08] Source : Electrochoc  Alice]

 

Liens recommandés Annonces : produits services pour la communication de vos événements

Restez informé