Covid-19 - Crise et impact sur les festivals en 2020 !


Covid-19 - Infographie Crise et impact sur les festivals en 2020 !



Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, les festivals du Printemps et de l'Eté se retrouvent dans une situation inédite et ont rapidement mesuré l'urgence et les enjeux auxquels ils doivent faire face.
Dès le mois de mars des dizaines de festivals ont pris leur responsabilité en annonçant leur annulation pure et simple. Au fil des semaines ce sont des centaines d'évènements qui ont suivi le mouvement.
En Avril de nombreux festivals restaient encore dans l'incertitude de maintenir ou non leur événement jusqu'à l'annonce du 13 Avril du président de la république qui interdit officiellement tout festival ou événement jusqu'au 15 Juillet.
Le 16 Avril dernier, le ministre de la culture annonce de façon hasardeuse sur les ondes que les petits festivals pourront toutefois avoir lieu après le 11 Mai. Mais les festivals ont pour la plupart déjà pris leur décision en planifiant le report de leur édition en 2021.
Pour finir d'achever ce secteur ceux sont tous les événements de plus de 5000 personnes qui seront interdits jusqu'en septembre comme l'a annoncé le premier ministre Edouard Philippe le 28 Avril à l'assemblée nationale.

Festivals et Covid-19 en quelques chiffres


En 2020 c'est donc un printemps et un été sans festival qui s'imposent à tous et une multitude de conséquences économiques et sociales qui en découlent.
C'est à travers l'infographie suivante que Pro Festivals et Le Guide des Festivals, 2 structures spécialisées dans le secteur depuis plus de 12 ans ont souhaité dresser un premier bilan de cette catastrophe culturelle et économique.
Cette infographie est basée sur l'analyse et l'exploitation de la plus grosse base de données de festivals en France qui est mise à jour quotidiennement depuis des années. Ces données ont été croisées, recoupées et complétées avec de nombreuses sources web et autres actualités relatives au secteur.
Cette étude a pour objectif d'estimer et de quantifier cette crise des festivals et d'en montrer les impacts majeurs sur les différents acteurs qui gravitent autour de ces événements, sur l'emploi et les richesses issues de ce secteur.
Près de 3000 festivals seront annulés entre le mois de Mars et le mois d'Août.
Même si l'été se prolonge jusqu'au 21 septembre et que certains festivals seront maintenus à la rentrée, c'est 95% de ces événements du printemps et de l'été sont ou seront annulés.
Rares seront les petits festivals (moins de 5000 personnes) qui prendront le risque de maintenir leur événement en Août.

Au-delà de ces annulations c'est toute une économie locale et nationale qui est impactée par la disparition pure et simple de ces acteurs et moteurs économiques que sont les festivals et la perte de 4 à 5 Milliards d'euros.


Une réponse limitée du gouvernement


Face à cette crise sans précédent qui touche les festivals et l'inquiétude grandissante des organisateurs, le ministère de la culture a mis en place une cellule d'accompagnement dédiée aux festivals. Elle a été activée début Avril et le restera jusqu'à la fin de la crise sanitaire. Cette cellule semble toutefois limitée à une mission d'écoute et d'information sans pour autant apporter de véritable solution ou d'aide concrète aux événements annulés.

Assurances annulation et maintien des subventions : l'incertitude

C'est ainsi le cas du 3ième plus grand festival de France le Hellfest qui doit supporter une perte sèche évaluée à 2 Millions d'euros et qui ne sera pas pris en charge par leur assureur alors que la cotisation du Hellfest s'élève à plus de 170 000 €.
Dans ce contexte plus que morose, il reste à espérer que les subventions accordées aux festivals le plus souvent par le ministère de la culture, les régions, la DRAC, les communes ou encore par des structures comme le Centre National de la Musique, la SACEM, l'Adami soient maintenues et versées cette année malgré les annulations.
L'inquiétude se porte enfin sur le sort des intermittents du spectacle qui a défaut de pouvoir travailler sur les événements de cet été vont se retrouver rapidement dans une situation précaire. Pour répondre à cette urgence, Emmanuel Macron a plaidé pour que les droits des intermittents du spectacle "soient prolongés d'une année" au-delà des six mois où leur activité aura été "impossible ou très dégradée", c'est-à-dire "jusqu'à fin août 2021".

Les festivals survivants de la fin de l'été et les éditions en ligne


Les festivals cherchent dans ce contexte à innover, s'adapter et survivre. On a pu voir ainsi apparaitre de nombreux festivals en ligne sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram comme le festival #jerestealamaison. Le festival Printemps Bourges a rebondit sur à son annulation en proposent une édition en ligne de son événement. On recense près de 50 festivals et événements en ligne depuis le début du confinement et à venir. C'est la seule façon pour ces événements d'exister en attendant leur prochaine édition en 2021.

En Septembre, prêt de 300 festivals ont lieu chaque année auxquels s'ajouteront les rares festivals de l'été qui ont fait le choix de se reporter à la rentrée comme le festival La Bonne Aventure organisé par l'association Les Nuits Secrètes.


Retrouvez ci-après une partie des festivals annoncés pour septembre.



Restez informé